Vivre à Ville-Marine

Ca ressemble à une maison ?

Oui, Avel-Sterenn est une maison accueillant un groupe de 8 jeunes (garçons et filles) âgés de 15 à 17 ans. 6 éducateurs assurent la prise en charge des jeunes. Ils veillent à leur apporter les conditions nécessaires à leur santé, leur sécurité et leur épanouissement.
Ils sont aidés par une maîtresse de maison qui s’occupe plus de la gestion matérielle (repas, ménage etc.).  Mais cela ne veut pas dire qu’elle fait tout. Tu devras faire le ménage de ta chambre, t’occuper de ton linge et participer aux tâches collectives (ménages et cuisine).

J’y suis pour combien de temps ?

A priori, sauf situation particulière, on ne le sait pas.
Tu nous es confié par décision judiciaire ou administrative pour une durée précise (6 mois ou 1 an, voire 2 ans) . Au terme de celle-ci, ta situation et tes projets sont revus. En fonction de cela et en concertation avec toi, le placement au CSE Ville-Marine est prolongé ou non.

Et on y fait quoi ?

Le CSE Ville-Marine n’est pas un internat scolaire, ni un centre de vacances, ni une maison de correction. On y vient parce que dans son cadre familial on rencontre des difficultés telles, qu’un éloignement est souhaitable, voire indispensable.

Alors nous te demandons de réfléchir sur les raisons de ton placement, sur ce que tu en fais. Nous essaierons aussi d’associer au maximum tes parents dans ce travail. En t’inscrivant dans un projet scolaire ou professionnel, tu vas aussi préparer ton avenir.

Aurais-je le droit de sortir ?

Oui, quand tu es à jour dans ce que tu as à faire et que les éducateurs ont un minimum de confiance en ta capacité à gérer ce temps libre.

Quelques limitations :

  • Avant 16 ans, tu peux sortir seul jusqu'à 19 heures

  • Après 16 ans, tu peux sortir seul après le dîner, jusqu’à 22 heures deux fois par semaine.

  • Le samedi soir, suivant ton projet, les sorties peuvent être prolongées jusqu’à minuit.

Ai-je le droit de rentrer chez moi ?

Là encore, tout dépend de ta situation. Le but du placement n’est pas de te séparer de tes parents, mais de te permettre une prise de distance.
Les retours en famille sont discutés au cas par cas, avec le jeune, ses parents, les travailleurs sociaux à l’origine de la demande de placement, mais aussi parfois avec le juge.

Et après ?

Tes possibilités sont multiples, voici les plus classiques :

  • Retour en famille
  • Passer aux appartements « Les Alizés »
  • S’assumer seul, avec une aide éventuelle