Suivi éducatif à domicile

« Comment va se dérouler la mesure ? »

Un travailleur social est désigné par le directeur. Il vous est présenté lors du premier rendez-vous qui se passe aux bureaux du service. Cette personne se rendra ensuite régulièrement à votre domicile pour discuter avec vous, rencontrer vos enfants. Il cherchera avec vous à trouver des solutions pour que les choses aillent mieux. Vous n'aurez à vous déplacer au service qu'exceptionnellement.

« Est-ce que le travailleur social prévient quand il passe ? »

Même si c’est le juge qui vous impose cette décision, il faut que nous travaillions dans un climat de confiance. Aussi, dans la plupart des cas et à chaque fois que possible, le travailleur social vous préviendra de sa visite, sans que cela ne constitue une obligation. Dans le cadre d’une mesure contractuelle, cela fait partie des points sur lesquels nous devons nous mettre d’accord au début de la prestation.

« Pourquoi faut-il voir le psychologue ? »

C'est le travailleur social que vous allez surtout rencontrer, il ne travaille pas seul mais avec une équipe composée d'autres travailleurs sociaux, du chef de service et d'un(e) psychologue. Pour que ce dernier(e) puisse donner son avis, il est nécessaire qu'il connaisse les enfants et leurs parents: c'est pour cela que nous ferons en sorte que vous puissiez le rencontrer au début de notre intervention. Ensuite, vous ne le (la) rencontrerez que très exceptionnellement, soit à la demande du service, soit à votre propre initiative, si vous l'estimez nécessaire.

« Est-ce que vous rencontrez les enseignants ? »

Ce n'est pas systématique. Cependant l'école est un lieu important pour votre enfant. S'il a des difficultés, nous serons donc très certainement amenés à rencontrer son instituteur (trice) ou ses professeurs. Cependant, rien ne se fera dans votre dos : nous vous dirons quand nous irons à l'école, et le plus souvent possible, nous vous demanderons de venir avec nous..

« Et si je ne suis pas d'accord avec ce que le juge a décidé ? »

Vous avez le droit. Si vous n'êtes pas d'accord avec cette décision, vous pouvez faire appel : dans ce cas il faut écrire à la cour d'appel et vous faire assister d'un avocat pour assurer votre défense. En attendant la décision de la cour d'appel, cette mesure s'impose à vous comme à nous : nous devrons donc vous rencontrer , discuter avec vous et donner notre avis et nos conseils, jusqu'à nouvelle décision.

« Combien de temps, cela va-t-il va durer ?

Il y a toujours une durée. Elle est indiquée dans le document que vous avez reçu : cela peut aller de 6 mois à 2 ans maximum. Au bout de ce temps, le juge vous convoquera pour décider de continuer ou d'arrêter l'A.E.M.O.

« Et si je ne suis pas d'accord avec les conclusions du SEMO au juge ? »

Le SEMO donnera son avis dans le rapport. Nous vous ferons part de cet avis. Quand vous serez reçu par le juge : vous pourrez lui donner votre point de vue. Le juge après avoir écouté tout le monde prendra sa décision dans l'intérêt de chaque enfant.

« J’ai des difficultés dans l’’éducation de mes enfants. Est-ce que je peux demander de l’aide sans passer par le juge ? »

C’est l’intérêt des prestations d’A.E.D. qui peuvent se mettre en place à la demande des familles ou avec leur accord. Pour cela, il vous suffit de contacter l’assistante sociale de votre secteur qui vous aidera dans les démarches à faire